Télécharger Le mémoire :

Titre: Etude géostatistique des éboulements sur les versant du Grand Pic de l'Ouarsenis : porteur des risques sur la population limitrophe

Domaine: Sciences de la Terre et de l?Univers (STU)

Filière: Sciences de la terre

Option: Risques naturels, Aménagement du territoire et Géodynamique des Bassins Sédimentaires

Auteur: ZAAGANE Mansour

Soutenu (e) le: 30/06/2007

Sous la direction de: Miloud BENHAMOU, Professeur, Université d'Oran

Co-directeur:Brahim ZEROUAL, Chargé de cours, Université d'Oran

Le président du jury : Baghded BELAARED, Professeur, UNiversité d'Oran

Examinateur1: Larbi MEKAHLI, Professeur, Université d'Oran

Examinateur2: Khadidja REMAOUN, Professeur, Université d'Oran

Examinateur3: Abdelmadjid BENALI, Maitre de conférences, Université d'Oran

Résumé:

La zone culminante de l'Ouarsenis est réputée par ses massifs élevés dans l'Algérie occidentale, cette morphologie suscite d'innombrables phénomènes de mouvements de terrain.Les mouvements de terrain s'expliquent par la combinaison des facteurs permanents ou de prédisposition (nature et structure des formations géologiques, pente, ect…), des facteurs externes températures (pluies torrentielles, neige, secousse séismique) et ou des travaux anthropiques (fuites de canalisation; travaux de terrassement malencontreux, explosifs employées par les mineurs). Les nappes souterraines et plus exactement leurs fluctuations liées aux conditions météorologiques ou parfois aux actions souterraines sont très souvent à l'origine de déclenchement des mouvements de versants ; glissements de terrain ; éboulements, effondrements, coulées ou laves torrentielles. La situation demeure inquiétante surtout quand on sache que des villages entiers et des maisons sont éparpillées sur les versants et que les habitants s'approchent sans cesse de ces zones dangereuses. Dans cette perspective, entamer une étude détaillée prenant en compte les risques en relation avec la composante spatiale, s'avère plus indispensable qu'importante pour pouvoir déceler et localiser les principaux secteurs à hauts risques. A partir de là, nous pourrions dans le meilleur des cas chercher à éviter où à s'en protéger en minimisant le fort possible leurs effets dévastateurs afin qu'ils soient les moins dommageables possibles.L'analyse spatio-temporelle et la quantification du risque d'éboulement selon des modèles géométriques simples et homogènes gérés par des lois physiques simples constitue la base d'analyse de la quatrième partie. Ces interprétations se couronnera finalement par les recommandations et la proposition d'un système de protection efficace contre ce risque catastrophique.


Mots clefs: Risques; Mouvements de terrain; Eboulements; Aléa; Facteurs; Prévention; Système de protection; Ouarsenis.