Télécharger Le mémoire :

Titre: Mise en évidence du stress environnemental et effet génotoxique Chez la moule, Mytilus galloprovincialis de la côte occidentale Algérienne Par l'évaluation de la stabilité de la membrane lysosomale Et la détermination de la fréquence des micronoyaux.

Domaine: Sciences de la Nature et de la Vie (SNV)

Filière: Biologie

Option: Sociolinguistiques

Auteur: KADDOUR Amina

Soutenu (e) le: 14/10/2006

Sous la direction de: Z. BOUTIBA Professeur, Université d’Oran

Co-directeur:M. Z. TALEB, Charge De Cours, Université d’Oran

Le président du jury : D. SAIDI, Professeur, Université d’Oran

Examinateur1: R. SENHADJI, Maitre De Conférences, Université d’Oran

Examinateur2: S.M.E.A ABI AYAD, Maitre De Conférences, Université d’Oran

Résumé:

La conférence de Barcelone de 1975 pour la protection de la Méditerranée s'était fixée plusieurs objectifs, dont la création d'un programme de surveillance de la pollution marine. Dans ce cadre, l'Algérie étant pays méditerranéen et signataire de la Convention de Barcelone s'est ainsi engagée à fournir des données sur la qualité de ses eaux côtières dans le cadre du programme MEDPOL. C'est dans cet important volet que s'inscrit notre thématique relative à l'évaluation du stress environnemental par l'utilisation de deux biomarqueurs, correspondant à l'évaluation de la stabilité de la membrane lysosomale et de la fréquence des micronoyaux au niveau des hémocytes et des cellules des branchies de la moule (Mytilus galloprovincialis), collectée au niveau de la côte occidentale algérienne. Les résultats obtenus indiquent que le temps de labilisation de la membrane lysosomale des hémocytes était significativement plus élevé chez les moules du port d'Oran comparées à celles de Maârouf. De plus, l'évaluation statistique temporelle des résultats pour ces deux sites, n'indiquent aucune différence significative, à l'exception de ceux enregistrés pour les moules du port d'Oran entre le mois de juillet 2005 et janvier 2006. La comparaison des fréquence des micronoyaux enregistrée au niveau des branchies et des hémocytes de moules du port d'Oran et de Maârouf, en automne et au printemps n'a révélée de différence significative qu'au niveau des cellules de l'hémolymphe. Nos résultats ont permis d'admettre le niveau d'exposition au stress des populations de moules ciblées dans notre étude et par conséquent d'évaluer la qualité de leur biotope. Ils ont aussi validé l'usage d'un bivalve (Mytilus galloprovincialis) pour la surveillance. Cependant, des connaissances restent à acquérir sur l'utilisation de mesures plus intégratives (bioindicateurs).


Mots clefs: Biomarqueurs; Membrane lysosomale; Fréquence des micronoyaux; Evaluation de risque; Mytilus galloprovincialis; Côte occidental Algérienne.