Télécharger La thèse :

Titre: Biologie et dynamique de la population de la crevette rose Parapenaeus longirostris (Lucas, 1846) pêchée au niveau de la côte oranaise

Domaine: Sciences de la Nature et de la Vie (SNV)

Filière: Biologie

Option: Sciences de l’Environnement

Auteur: Benkabouche Ikram

Soutenu (e) le: 28/05/2015

Sous la direction de: Boutiba Zitouni , Professeur, Université d’Oran 1

Co-directeur:/

Le président du jury : Abi Ayad Sidi Mohamed El-Amine, Professeur, Université d’Oran 1

Examinateur1: Mezali Karim, Professeur, Université de Mostaganem

Examinateur2: Bouderbala Mohamed, Professeur, Université d’Oran 1

Examinateur3: Kerfouf Ahmed, Professeur, Université de Sidi Bel Abbe

Examinateur4: Bendimerad Sidi Mohamed El-Amine, Maître de Conférences- A-, Université de Tlemcen

Invité: /

Mention: Très Honorable

Résumé:

Le thème de ce travail de recherche, est l’étude de l’espèce Parapenaeus longirostris (Lucas, 1846) ou crevette rose. Cette présente étude, réalisée sur la frange côtière oranaise, est destinée, à pallier en partie, le manque de données concernant l’écologie, la biologie et la pêcherie de Parapenaeus longirostris (Lucas, 1846), afin de contribuer à l’aménagement de cette pêche crevettière. L’objectif de cette thèse est donc une description des principales caractéristiques biologiques de cette espèce sur une période de 12 mois, sa pêcherie, ainsi qu’une analyse de l'état de l'exploitation. L’étude de la reproduction a défini deux périodes de ponte, une ponte printanière, et une seconde estivale, et cela se vérifie avec deux phases maximales de maturation des gonades entre mai et juin et entre août et septembre. Les paramètres de croissance de Von Bertalanffy diffèrent considérablement entre les sexes, avec des valeurs plus élevées de la longueur asymptotique (L∞=44,48) et de l'index de croissance (Ф=3,02) en faveur des femelles. Ces paramètres estimés au niveau de la zone d’étude sont en accord avec la lente croissance et la longévité importante (pouvant atteindre 8-9 ans) considérées pour ce Crustacé en Méditerranée. Les différents aspects examinés sur la biologie et la dynamique des populations de la crevette rose au niveau de la baie d’Oran ne diffèrent pas de manière significative des secteurs méditerranéens. Concernant sa répartition, elle peut se rencontrer entre 100 et 300 m de profondeur au niveau des eaux oranaises. Concernant la faune associée, les fonds de pêche en Algérie au-dessous de 400 m demeurent quasiment inexploités jusqu’au siècle dernier, et pourrait expliquer l'importance plus élevée de Poissons dans les assemblages sur les fonds de la zone d’étude que d'autres secteurs exploités en Méditerranée occidentale. Les statistiques de pêche commerciales nous permettent de constater que l’effort de pêche diffère entre les secteurs méditerranéens et la frange côtière oranaise. Il ressort de l’étude de l’exploitation, quelque soit la taille de première capture (Tc) ou de mortalité par pêche (F), nous retrouverons que des petits individus dans les captures. C’est à dire que si on maintien l’effort de pêche actuel et que nous faisons varier le maillage, le poids moyen des individus capturés correspondra à des petit individus et ne changera absolument rien au rendement par crevette recrutée. Les zones de pêche de la crevette ne peuvent que correspondent à des zones de nourricerie.


Mots clefs: Parapenaeus longirostris,frange côtière oranaise,Ecologie,Biologie,Croissance, Exploitation,faune associée,Répartition, Reproduction,Pêcherie,zones de nourricerie


Publications associées à la thèse

Article 1:

Titre: Biology of the deepwater rose shrimp Parapenaeus longirostris (Lucas, 1846) from the Oranian coast of Western Mediterranean)

Revue: Journal of Biodiversity and Environmental Sciences (JBES)

Référence: J. Bio. & Env. Sci, Vol. 5, No. 2, p. 208-214

Date: 2014