Télécharger Le mémoire :

Titre: Corrélation entre le VITRO score (Facteur de Von Willebrand Ag/Taux des plaquettes) et les complications de la cirrhose hépatique dues à l’hypertension portale

Domaine: Médecine

Filière: Médecine

Option: Hémobiologie et Transfusion Sanguine

Auteur: ELHORRI Mohamed

Soutenu (e) le: 14/01/2020

Sous la direction de: SEGHIER Fatima, Professeur, Université Oran 1

Le président du jury : OUELAA Hanifa, Professeur, Université d'Annaba

Examinateur1: BELAKEHAL Salah Eddine, Professeur, Université Oran 1

Examinateur2: BROUK Hacene, Professeur, Université d'Annaba

Examinateur3: BAGHDADI Malika, Maître de Conférence "A", Université Oran 1

Examinateur4: MERAD BOUDIA Nadia, Maître de Conférence"A", Université de Tlemcen

Mention: Trés Honorable avec Félicitations du jury et échanges avec les universités étrangères

Résumé:

Introduction : Le VITRO score est un marqueur indirect de l’hypertension portale. Il fait partie des tests biologiques non invasifs et des scores composites qui ont connu dernièrement un véritable regain d’intérêt dans le domaine de la cirrhose du foie. Matériel et méthodes : Il s’agit d’une cohorte prospective à visée diagnostique et pronostique, visant à étudier de la relation entre le VITRO score et les complications de la cirrhose du foie liées à l’hypertension portale, étudier sa valeur diagnostique pour les varices œsophagiennes ainsi que sa valeur pronostique. Elle a été réalisée au niveau du laboratoire d’hémobiologie de l’HMRUO, sur une période s’étalant du 16 Novembre 2016 au 13 Novembre 2018. Et un an pour l’analyse des données. Tous les patients ont bénéficié d’explorations radiologiques, endoscopiques, biologiques et d’examen clinique complet ainsi que d’une mesure du VITRO score, ces même patients ont été suivi à travers une cohorte pour voir la survenue de complications ou de décès. Résultats : 145 patients ont été inclus dans cette étude, l’âge moyen était de 58 ans [IC : 56 – 61 ans], le sexe ratio H/F était de 1,04. Dans 50,3% des cas les cirrhoses étaient d’étiologies virales. 35,2% des patients avaient une cirrhose compensée. 39% des patients avaient un score Child Pugh A, 42% pour le B et 19% pour le C. Les varices œsophagiennes étaient observées chez 85,5% des cas, l’ascite dans 51% des cas, l’encéphalopathie hépatique 8,3% des cas et 20,7% des cas pour le saignement variqueux. Il y’avait une association statistiquement significative entre les valeurs du VITRO score et les complications liées à l’hypertension portale, notamment les varices œsophagiennes, le saignement variqueux et l’ascite. Le VITRO score était significativement plus élevé chez les patients présentant ces complications par rapport aux sujets indemnes. Le VITRO score était un excellent marqueur diagnostique pour les varices œsophagiennes, avec la valeur seuil de 1,12 qui a permis de les diagnostiquer avec une sensibilité de 97,58% et une spécificité de 85,71%. La valeur seuil de 1,9 quant à elle, était discriminante pour les varices œsophagiennes nécessitant un traitement avec une sensibilité de 90,91% et une spécificité de 89,47%. Il s’est avérer aussi que le VITRO score a une bonne valeur pronostique. Les patients cirrhotiques qui avaient une valeur supérieure à 4,24 étaient prédisposé à un risque de décès 8 fois plus élevé par rapport aux patients qui avaient une valeur inferieur à cette valeur seuil. Conclusion : Le VITRO score est un excellent marqueur non invasif pour les complications de l’hypertension portale chez les patients cirrhotiques. Ses performances diagnostiques pour les varices œsophagiennes et son pouvoir pronostique dans la prédiction du décès font de lui un élément de choix pour les hépatologues.


Mots clefs: Cirrhose du foie, Hypertension portale, VITRO score.