Télécharger Le mémoire :

Titre: Etude anatomo-embryologique des scolioses malformatives chez les sujets âgés de 5-14 ans suivis au service d’orthopédie pédiatrique de l’hôpital Canastel entre 2004-2014

Domaine: Médecine

Filière: Médecine

Option: Anatomie Générale

Auteur: SAIDI Mohammed

Soutenu (e) le: 16/10/2019

Sous la direction de: BOUKERCHE Sidi Mohammed, Professeur, Université Oran 1

Le président du jury : BABA AHMED Mustapha, Professeur, Université Oran 1

Examinateur1: BACHIR BOUIADJRA Noureddine, Professeur, Université Oran 1

Examinateur2: MIDOUN Nori, Professeur, Université Oran 1

Examinateur3: MAHDADI Salah, Professeur, Université de Sétif

Examinateur4: YAZI Aboubakr E, Professeur, Université de Sidi Bel Abbès

Mention: Trés Honorable

Résumé:

Introduction : Une description de la pathologie scoliotique avec ces différentes formes éthologiques, ainsi que les attitudes scoliotiques pour la réalisation des gestes diagnostiques et thérapeutiques est nécessaire face à l’augmentation de cette pathologie surtout dans les milieux scolaire. L’objectif de notre étude est de déterminer la nature, la fréquence de la pathologie scoliotique, sa comparaison avec les attitudes scoliotiques, et identifier les facteurs de risques prédictifs de ces pathologies. Population et méthodes: Une étude descriptive a été réalisée au niveau de service d’orthopédie pédiatrique de L’E.H.S Canastel D’Oran, durant la période de 2004 à 2014 sur des enfants qui présentent une pathologie scoliotique. Les données recueillies étaient les caractéristiques démographiques des enfants, les formes éthologiques des scolioses, l’identification des facteurs prédictifs des scolioses, et des attitudes scoliotiques Résultats : 159 enfants étaient inclus lors de la réalisation de notre travail, 109 présentaient des scolioses remplissant les critères d’inclusion ainsi définis, et 50 présentaient des attitudes scoliotiques. L’âge moyen était entre 5 à10 ans, le sexe féminin étaient prédominants avec un pourcentage de 70% face au sexe masculin dont le pourcentage étais de 30% avec un sexe ratio de 0,43, le type de scoliose le plus répondu c’est la scoliose malformative avec un pourcentage de 70%, et la localisation la plus fréquente est dorsale avec 69,7%. Un angle de Cobb >30 confirme le diagnostic de scoliose chez 80 effectifs avec un pourcentage de 50,3%, quand à la flèche de la gibbosité elle était le plus souvent à gauche chez le sexe féminin. Les pathologies associées le plus souvent observé étaient les malformations costales avec une valeur de 44,0%, quand au traitement suivis le traitement chirurgical fut le plus fréquemment suivi avec un pourcentage de 76,1%. Conclusion : L’évaluation de la pathologie scoliotique réalisée dans notre hôpital était importante pour la réalisation des gestes diagnostiques et thérapeutiques, avec l’évaluation des facteurs de risques. Les travaux rapportés dans cette thèse ont permis de valider notre hypothèse et atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.


Mots clefs: Les scolioses idiopathiques, scoliose congénitale, enfants, hôpital pédiatrique, l’angle de Cobb, facteurs de risque.