Télécharger Le mémoire :

Titre: Prise en charge des traumatismes opératoires des voies biliaires à Oran

Domaine: Médecine

Filière: Médecine

Option: Chirurgie Générale

Auteur: TIDJANE Anisse

Soutenu (e) le: 07/01/2019

Sous la direction de: BENMAAROUF Ahmed Noureddine, Professeur, Université d'Oran 1

Co-directeur:CASTAING Denis, Université Paris XI, France

Le président du jury : BOUZIANI Mustapha, Professeur, Université d'Oran 1

Examinateur1: MAGHRAOUI Habib, Professeur, Université de Sidi Bel Abbès

Examinateur2: ABI AYAD Chakib, Professeur, Université de Tlemcen

Examinateur3: TILIOUA Omar, Professeur, Université d'Oran 1

Examinateur4: TABETI Benali, Professeur, Université d'Oran 1

Mention: Très honorable avec proposition de diffusion et d’échanges

Résumé:

INTRODUCTION Le Traumatisme opératoire des voies biliaires (TOVB) est une complication rencontrée principalement après réalisation des cholécystectomies (CH), qu’elles soient faites par voie Laparoscopiques (CH-L) ou ouvertes (CH-O), L’incidence des TOVB avoisine les 2 pour 103 CH. MATERIELS ET METHODES Une étude analytique était réalisée, incluant tout les patients admis et pris en charge pour TOVB au service de chirurgie hépatobiliaire et greffe du foie de l’EHU-1er Novembre 1954 d’Oran, sur la période qui s’étendait du 01 janvier 2010 au 31 mai 2018. Les objectifs étaient : l’étude des caractéristiques épidémiologiques des patients, la description des facteurs favorisant la survenue des TOVB, une description des lésions anatomiques provoquées par le TOVB, et une analyse de la morbi-mortalité postopératoire des patients bénéficiant d’une chirurgie de réparation biliaire pour TOVB. RESULTATS Durant cette période 63 patients était pris en charge pour TOVB, le Sex-ratio était de 0,23 avec une moyenne d’âge de 45,52 ± 14,02, les TOVB étaient dus à une CH-L chez 50,8% des cas, à une CH-O chez 39,7% ,à une chirurgie pour Lithiase de la voie biliaire principale chez 3,2% , à une chirurgie pour kyste hydatique du foie chez 3,2% et à une chirurgie pour cancer de la vésicule biliaire chez 3,2%. Plus de 36% de nos patients avaient subi une chirurgie de réparation biliaire auparavant dans d’autres hôpitaux et 14,3% étaient pris en charge en urgence à leur admission pour collection biliaire intra péritonéale. Le principal facteur favorisant retrouvé chez les patients victimes de TOVB était la cholécystite aigue (42,6%). Les lésions biliaires étaient classées selon la classification de Strasberg, le Type A représentait (3,2%) des cas, le B (0%), le C (3,2%), le D (1,6%) , le E1 (6,3%), le E2 (36,3%), le E3 (31,7%), le E4 (14,3%)et le E5 (3,2%), Une lésion vasculaire était présente chez 8,8% des patients. La médiane de délai de réparation était de 06 mois avec des extrêmes de 0 à 171 mois. Cinquante-sept patients avaient bénéficié d’une chirurgie de réparation biliaire, la mortalité postopératoire immédiate était de 3,5%, des complications postopératoires étaient retrouvées chez 31,6% des patients, la médiane de séjour postopératoire était de 8 jours. Tous nos patients avaient des résultats de réparation classés de grade I et II selon la classification de Terblanche. La moyenne de recule chez nos patients était de 36,12 ± 25,99 mois. CONCLUSION Les caractéristiques épidémiologiques de nos patients se rapprochent de ceux des publications internationales, les résultats de nos réparations sont bons et cela s’expliquerait par le respect de notre équipe des recommandations pour assurer une bonne chirurgie de réparation, par le faible taux de plaie vasculo-biliaire et par le recule que nous jugeons moyen. Le délai de réparation long est dû au retard de transfert des patients à notre structure.


Mots clefs: Plaie biliaire, Cholécystectomie, Chirurgie, Résultats, Oran