Télécharger Le mémoire :

Titre: Prise en charge des fractures mandibulaires au C.H.U d’Oran

Domaine: Médecine

Filière: Médecine

Option: Chirurgie Maxillo-faciale

Auteur: BENALIA Mokhtar

Soutenu (e) le: 06/05/2018

Sous la direction de: FERDJAOUI Abdelkader, Professeur, Université d'Alger

Le président du jury : SAIDI Abdelkrim, Professeur, Université de Constantine

Examinateur1: BENSADALLAH Rabah, Professeur, Université de Blida

Examinateur2: KHEMILI EL Hachemi, Professeur, Université d'Alger

Examinateur3: MEGUENNI Kaouel, Professeur, Université de Tlemcen

Examinateur4: ABBAS Chakib, Professeur, Université d'Oran 1

Mention: Très honorable avec félicitations du jury et échange avec les universités étrangères

Résumé:

Introduction L’épidémiologie des fractures mandibulaires varie d’un pays à un autre. Le but de notre travail est d’exposer les spécificités de cette pathologie à l’ouest du pays. Patients et méthodes L’âge, le sexe, l’étiologie, les localisations et les modalités de traitement des fractures survenues chez 451 patients traités entre 2005 et 2011 ont été analysés de manière descriptive rétro prospective. Résultats Le sex-ratio était de 4, l’âge moyen des patients est de 31 ans (2–82 ans). Les causes les plus fréquentes sont les accidents de la voie publique (AVP) (44 %) et les actes de violence (31 %). L’angle mandibulaire est la localisation la plus fréquente (25 %), suivie par la région parasymphysaire (20 %). Le traitement conservateur regroupant le traitement orthopédique et le traitement fonctionnel est le traitement le plus fréquent (53,2 %). L’ostéosynthèse par plaque vissée est le moyen d’ostéosynthèse le plus utilise´ lors du traitement chirurgical (83,1 %). Sur le plan évolutif l’abcès péri fracturaire est la complication la plus fréquente. Les résultats thérapeutiques sont classés en excellent, acceptable et mauvais selon les critères de BEZIAT, ils sont excellents dans 71,2 % des cas dans notre série. Conclusion Nos données épidémiologiques correspondent globalement à celles retrouvées dans les pays en voie de développement. L’analyse de telles données pourrait permettre de mieux organiser la prise en charge des traumatismes maxillo-faciaux dans notre pays. Les choix thérapeutiques dépendent du type de fracture mais également des conditions et des moyens matériels dont on dispose.


Mots clefs: Mandibule, Fractures, Sujet jeune, AVP, Traitement conservateur