Télécharger Le mémoire :

Titre: Elaboration et validation des données anthropométriques fœtales spécifiques à la population des gestantes suivies au service de gynécologie obstétrique de l’EHU d’Oran

Domaine: Médecine

Filière: Médecine

Option: Gynécologie Obstétrique

Auteur: GUELLA Razan

Soutenu (e) le: 08/01/2018

Sous la direction de: CHAFI Belkacem, Professeur, Université d'Oran 1

Le président du jury : TDJEDDINE Abdel Azziz, Professeur, Université d'Oran 1

Examinateur1: BELARBI Boumédiene, Professeur, Université de Tlemcen

Examinateur2: HAIBA Fatima, Professeur, Université d'Oran 1

Examinateur3: ABOU BAKR Fadlallah, Professeur, Université de Sidi Bel Abbès

Examinateur4: MOULAY El Hadj, Maître de Conférence "A", Université d'Oran 1

Invité: MEGUENNI Lyes, Maître de Conférence "A", Université d'Oran 1

Mention: Très honorable avec félicitations du jury

Résumé:

Introduction L’échographie permet le suivi de la grossesse, elle identifie les fœtus « normaux » sans anomalie de croissance, ceci par les mesures biométriques et l’estimation du poids fœtal, qui sont reportées sur des courbes de croissance de référence. Cette surveillance échographique réduit la morbidité et la mortalité périnatale, par le dépistage des hypotrophes et des macrosomes, permettant une prise en charge adaptée qui assure une réduction de la morbi-mortalité maternelle. Objectifs Cette étude nous a permis de construire la courbe de croissance biométrique propre à notre population et de la comparer avec la courbe habituellement utilisée (CFEF) dans la surveillance de la croissance. Patientes et méthodes Il s’agit d’une étude prospective de cohorte de gestantes se présentant à la consultation prénatale de l’EHU Oran ayant une grossesse normale. L’étude a été menée sur la période s’étalant de février 2014 à aout 2015 (inclus), durant laquelle 267 grossesses ont été répertoriés sur des fiches techniques pré établies et codifiées, les résultats ont été traités par le logiciel spss17. Résultats Durant la période de l’étude, 267 gestantes ont été retenues. L’âge moyen des gestantes était de 29,30± 5,78 ans. Les facteurs épidémiologiques ayant un impact sur la croissance fœtale et le poids de naissance sont la parité, le poids et la taille maternels et le sexe du nouveau né. Nous avons retrouvé une bonne corrélation entre le poids fœtal estimé cliniquement et le poids de naissance. (Corrélation coefficient r=0,56, P< 0,001). La relation entre l’estimation échographique du poids fœtal et le poids à la naissance est statistiquement significative (Coefficient de corrélation r=0,77, p <0,001). La comparaison entre la courbe qu’on a élaboré et celle qui est actuellement utilisée par les praticiens (celle du CFEF) n’a pas retrouvé de différence significative, les deux courbes sont superposables. L’âge gestationnel moyen à l’accouchement est de 39.17 ± 0,8 SA, avec des extrêmes allant de 36 SA à 41SA, et dans 79,5% des cas il s’est fait par voie basse. Le poids moyen du nouveau né est de 3300±332gr, avec des extrêmes allant de 2500 gr à 4200gr. Le sex ratio étant de 1,16. Conclusion Il ressort de notre étude que la courbe qu’on a élaborée se superpose à celle qui est actuellement utilisée par les praticiens (celle du CFEF). Des efforts restent à faire en matière de réalisation de courbe propre à la population algérienne afin d’améliorer le suivi de la grossesse et le pronostic obstétrical.


Mots clefs: Courbes in utero, Biometrie.EPF, RCIU, Courbes ajustées individuelles,