Télécharger La thèse :

Titre: EGFR et Cancer du Poumon Non à Petites Cellules

Domaine: Sciences de la Nature et de la Vie (SNV)

Filière: Biologie

Option: Embryogenèse et Oncogenèse

Auteur: Mesli Amal

Soutenu (e) le: 21/05/2017

Sous la direction de: El Kebir Fatima Zohra

Co-directeur:Sahraoui Tewfik

Le président du jury : Bousahba Abdelkader

Examinateur1: Slimani Miloud

Examinateur2: Merzouk Hafida

Examinateur3: Allem Rachida

Mention: Très Honorable

Résumé:

Le cancer du poumon représente la première cause de mortalité dans le monde. Il se développe de façon sournoise et rapide, ne laissant que très peu de chances aux patients qui sont souvent diagnostiqués à un stade tardif. Son phénotype hautement agressif et de faible pronostic vital, laisse les médecins perplexes avec des possibilités de traitement souvent réduites. Cette étude a été réalisée sur des patients atteints de carcinomes pulmonaires non à petites cellules dans le but d’établir un diagnostic précis avec une médication adéquate et ciblée. Les adénocarcinomes et les carcinomes épidermoides pulmonaires représentent les types histologiques les plus fréquents. Ceci nous a considérablement orienté vers la recherche d’éventuels polymorphismes incriminés dans le phénomène de la cancérogenèse pulmonaire et pouvant être communs à ces deux derniers types histologiques des CBNPC. Nous avons dans un premier temps réalisé une étude épidémiologique. Cette dernière a révélé un pourcentage d’atteinte d’adénocarcinomes et de carcinomes épidermoides variable en fonction du sexe et de la région étudiée. Puis, plusieurs techniques ont été réalisées, telle que la technique immunohistochimique basée sur l’utilisation d’anticorps monoclonaux anti-cytokératine 5/6 et anti-EGFR sur des coupes histologiques issues d’adénocarcinomes et de carcinomes épidermoides pulmonaires dans le but d’établir un diagnostic différentiel précis. Ceci a permis de révéler un immunomarque positif des CK5/6 sur des coupes d’adénocarcinomes ainsi qu’une surexpression de l’EGFR dans les deux types histologiques. Ensuite plusieurs régions ont été séquencées telles que les exons 18, 19, 20 et 21 codant pour la région tyrosine kinase du gène EGFR, une partie de l’exon 1/Promoteur ainsi que l’intron 1 comportant un polymorphisme de dinucléotides CA chez des patients atteints de CBNPC. Les résultats obtenus, montrent clairement la présence d’un polymorphisme en position -216G/T dans le site de fixation du facteur de transcription Sp1, notamment chez les carcinomes épidermoides pulmonaires. Aussi, plusieurs polymorphismes ont été décrits sur les exons 19, 20, ainsi que sur la région du promoteur qui pourraient avoir une influence significative sur l’expression du gène EGFR. Il est à noter qu’aucune mutation activatrice ou inhibitrice n’a été retrouvée chez les patients étudiés notamment concernant la région tyrosine kinase, en comparaison avec les populations mondiales.


Mots clefs: CBNPC, EGFR, Cytokératines 5/6, Adénocarcinomes, Carcinomes épidermoides.


Publications associées à la thèse

Article 1:

Titre: Impact of the -216G/T Polymorphism on the Sp1 and Epidermal Growth Factor Receptor Interaction in Non-Small Cell Lung Carcinoma

Revue: Journal of Cancer Therapy, JCT

Référence: Journal of Cancer Therapy , 201 6, 7, 494 -499

Date: 07 Juillet 2016