Télécharger La thèse :

Titre: Etude des effets de l’extrait d ’Artemisia absintium L. chez les rats intoxiqués au plomb. Etude neurocomportementale, biochimique et in Silico de composés d’Artemisia absinthium L. à potentiel thérapeutique ciblant les récepteurs du Système Nerveux Central

Domaine: Sciences de la Nature et de la Vie (SNV)

Filière: Biologie

Option: Biochimie Appliquée

Auteur: Benyamina Amel

Soutenu (e) le: 24/05/2017

Sous la direction de: Slimani Miloud

Co-directeur:Kharoubi Omar

Le président du jury : Aoues Abdelkader

Examinateur1: Merzouk Hafida

Examinateur2: Bouderoua Kadour

Examinateur3: Sahraoui Toufik

Mention: Très Honorable

Résumé:

Le plomb est un métal omniprésent dans l’environnement et dont la toxicité est bien établie, il est considéré comme un élément non essentiel pour les fonctions vital de l’organisme. L’exposition à ce métal, même à des doses très faible, entraine des dysfonctionnements important au niveau des différents organes (foie, rein,sang) et particulièrement sur le système nerveux central. A cet effet, notre travail porte sur l’impact de l’intoxication au plomb sur le stress oxydatif et l’impact de l’extrait aqueux d’Artemisia absinthiumL. à améliorer les effets délétères générés par le plomb. L’exposition à1g/l de l’acétate de plomb par voie orale, aux jeunes rats Wi stars pendant12 semaines a permis d’observer une baisse significative de la prise hydrique, du poids des animaux et du poids relatif des cerveaux, indiquant un effet anorexigène du plomb par la modification des voies responsable de la régulation de la satiété. Nous avons également observé une augmentation significative de l’activité locomotrice chez rats intoxiqués et une augmentation de l’activité des comportements stéréotypés de l’animal (reniflement et toilettage), ce qui est dû essentiellement à la perturbation des voies catécholaminergiques. De plus, les tests sur l’évaluation de l’état de désespoir et d’anxiété et de curiosité sont significativement perturbés, impliquant d’autres voies de contrôle tel que le système glutaminergique et sérotoninergique. Par ailleurs, l’administration de l’extrait de plante à la dose de 300mg/l pendant 4semaines régule et rétabli de manière significative le comportement des animaux intoxiqués au plomb. Au niveau cérébral, l’exposition chronique au plomb augmente significativement la peroxydation des lipides, l’oxydation des protéines et entraine une importante modification des différentes enzymes statut oxydant, SOD, CAT,GSH-PX et diminue les antioxydants non enzymatiques tel que : le thiol et le glutathion, et dans les enzymes LDH, PAL. Une réduction significative dans le taux des phospholipides, les triglycérides et le cholestérol ; Ces perturbations sont dues aux effets pro oxydant du plomb, par augmentation des radicaux libres et la fragilité de la membrane, ce qui entraine une variation dans la fluidité membranaire. L’administration de l’extrait d’Artemisia absinthiumL. améliore significativement les effets délétères générer par le plomb ; diminution de la peroxydation lipidique et augmentation des antioxydants enzymatique et non enzymatique. Au niveau sanguin, les résultats obtenus ont montré que l’intoxication à l’acétate de plomb pendant 12semaines provoque une anémie par la diminution significative des globules rouges hématocrite, VGM, hémoglobine comparée aux témoins. De plus, la vulnérabilité des membranes vis-à-vis aux agressions radicalaires due au stress oxydatif engendré par le plomb, a permis d’augmenter la fragilité membranaire des érythrocytaires. Nos résultats indiquent que l’extrait d’A.absinthium. rétabli à la normal les effets délétères, qui sont à l’origine des différentes perturbations dans la fonction et la structure cellulaire, par l’amélioration des systèmes de lutte contre stress oxydatif et la réduction de la peroxydation des lipides membranaires. Identification des constituants de la plante Artemisia absinthiumL. (Étude phytochimique par chromatographie sur colonne (HPLC) et chromatographie en phase gazeuse associée à la spectrométrie de masse (GC/MS) a révélé que l’extrait d’Absinthium est riche en composés phénoliques totaux, flavonoïdes, alcaloïdes et terpénoides ce qui expliquerait son rôle protecteur et/ou chélateur du plomb. Le dernier axe de recherche, a porté sur la recherche de molécule a potentiel thérapeutique ciblant les récepteurs du SNC par l’étude in silico de la structure moléculaire des stéréo-isomères α et β thuyone (mono terpénique) principaux composés d’huile d’Artemisia absinthiumL. Les résultats des calculs théoriques sous vide avec le logiciel Gaussian09 ont montré que la meilleure méthode de calcul est celle de la DFT avec la fonctionnelle B3LYP et la base 6-31G (d, p) par une énergie totale minimale de la structure moléculaire (-) β thuyone qui est le composé le plus stable et le plus réactif dans l’absinthe possédant une configuration spatiale avec le récepteur sérotoninergiques,cible privilégiée de l’action du plomb.Ce composé (-) β thuyone peut constituer une molécule à potentiel thérapeutique pour atténuer les effets délétères engendrés par le plomb au niveau du système nerveux central et principalement au niveau des voies sérotoninergiques.


Mots clefs: Aretmsia absintiumL, Acétate de plomb, cerveaux, comportement, statut oxydant, phytochimie, Gaussian09, DFT / B3LYP6-31G (d, p), (-) β thuyone récepteur sérotoninergique.


Publications associées à la thèse

Article 1:

Titre: BEHAVIOR AND GLUTAMATE TRANSAMINASE CHANGES IN RAT EXPOSED TO LEAD AND TREATED BY WORMWOOD EXTRACT

Revue: International Journal of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences

Référence: Int J Pharm Pharm Sci, Vol 8, Issue 2, 208-213

Date: 2016