Télécharger La thèse :

Titre: Caractérisation et lutte biologique vis-à-vis de Fusarium oxysporum

Domaine: Sciences de la Nature et de la Vie (SNV)

Filière: Biologie

Option: Microbiologie

Auteur: Si Mohammed Abdesselem

Soutenu (e) le: 20/04/2017

Sous la direction de: Hamini-Kadar Nisserine

Le président du jury : Kihal Mebrouk

Examinateur1: Sadki Kheira

Examinateur2: Youcef Benkada Mokhtar

Examinateur3: Benali Mohammed

Examinateur4: Bekada Ahmed Mohammed Ali

Mention: Très Honorable

Résumé:

Fusarium oxysporum est un champignon tellurique ayant une grande diversité génétique, écologique et une pathogénicité vis-à-vis des espèces végétales cultivées à intérêt économique. En effet certaines souches pathogènes de F. oxysporum sont responsables de maladies telles que la flétrissure et la pourriture des racines et du collet chez des plantes hôtes. Deux formes spéciales sont inféodées à la tomate : F. oxysporum f.sp. lycopersici (FOL) responsable de la flétrissure fusarienne et F. oxysporum f.sp. radicis-lycopersici (FORL) responsable de la pourriture des racines et du collet. Cette étude concerne 27 souches isolées à partir des tiges, des racines et des collets de plantes de tomate infectées. Les isolats ont été identifiés à l’aide de leurs caractères morphologiques et du séquençage de leur facteur d’élongation 1-alpha (TEF) en se servant des amorces ef1 et ef2 suivi d’une série de PCR pour déterminer la forme spéciale. 23 souches appartiennent à l’espèce Fusarium oxysporum, trois souches à l’espèce Fusarium solani et une seule à l’espèce Fusarium redolens. Des plantules de tomate ont été utilisées pour mettre en évidence la pathogénicité des isolats. Le test du pouvoir pathogène a révélé que vingt deux isolats de F. oxysporum sont pathogènes pour la tomate et ont causés des symptômes de pourriture des racines et du collet typique de la forme spéciale F. oxysporum f.sp. radicis-lycopersici tandis qu’un isolat initialement identifié comme étant un F. oxysporum n’a causé aucun symptôme et ainsi, il est considéré comme non pathogène et par conséquent aucune forme spéciale ne peux lui attribuée. Enfin, le test in vitro de l’activité antifongique des huiles essentielles extraites à partir des feuilles de Juniperus phoenicea avec un rendement de 0.21% a montré que tous les isolats sont sensibles à ces huiles avec un taux d’inhibition proportionnel à la concentration.


Mots clefs: Fusarium oxysporum, tomate, facteur d’élongation, PCR, pathogénicité, huiles essentielles, Juniperus phoenicea.


Publications associées à la thèse

Article 1:

Titre: Characterization of Fusarium oxysporum isolates from tomato plants in Algeria

Revue: African Journal of Microbiology Research

Référence: Afr. J. Microbiol. Res. Vol. 10(30), pp. 1156-1163

Date: 14 Août 2016