Télécharger Le mémoire :

Titre: Place des biomarqueurs dans la prédiction d’une maladie thromboembolique veineuse chez les patients atteints d’un cancer sous chimiothérapie

Domaine: Médecine

Filière: Médecine

Option: Hémobiologie

Auteur: CHEKKAL Mohamed

Soutenu (e) le: 29/06/2017

Sous la direction de: SEGHIER Fatma, Professeur, Université d'Oran 1

Le président du jury : DJELLALI Louafi, Professeur, Université Oran 1

Examinateur1: HARITI Ghania, Professeur, Université d'Alger

Examinateur2: ARABI Abdessamed, Professeur, Université d'Oran1

Examinateur3: BENMANSOUR Nadia, Professeur, Université de Tlemcen

Mention: Très honorable avec félicitations avec échange avec les universités étrangères

Résumé:

Introduction Le cancer s’accompagne d’un état d’hypercoagulabilité qui peut être à l’origine de maladie thromboembolique veineuse (MTEV) représentant une cause indéniable de morbi mortalité. Néanmoins, la physiopathologie de la formation de ces thrombus n’est pas encore complètement élucidée, de même que les données épidémiologiques quasiment inexistantes dans notre pays ; de grandes variations du risque ont été démontrées liées aux caractéristiques du cancer, du patient lui-même ou du traitement qu’il reçoit. Afin de permettre la prédiction du risque de MTEV, nous avons réalisé une étude de cohorte prospective chez des patients atteints d’un cancer candidats à une chimiothérapie. Matériel et méthodes Dans un premier temps nous avons évalué le risque de MTEV liée au cancer selon les critères épidémiologiques, anthropomorphiques, cliniques (comorbidités, métastases), thérapeutiques (radiothérapie, chirurgie, hormonothérapie) et biologiques (D dimères, microparticules, mutation V Leiden). Dans un second temps, nous avons testé la valeur prédictive du score de Khorana de la MTEV dans le cancer. Puis, nous avons développé et testé la valeur prédictive de notre score élargi basé sur l’addition des biomarqueurs prédictifs aux paramètres du score de Khorana. Résultats 151 patients ont été inclus dans notre étude. Après une durée d’observation de 2 ans, 9 patients (6,0%) ont développé une MTEV. Parmi les critères étudiés, seuls l’IMC, la chirurgie, la présence de métastases, l’élévation des D-dimères, l’élévation des microparticules et la thrombocytose ont été prédictifs de la MTEV dans le cancer. Nous avons validé le score de Khorana chez notre population d’étude. Un score ≥à 3 a été associé à un risque plus élevé de MTEV (HR=5,344, IC 95% [1,335-21,387]). La valeur prédictive positive (VPP) de ce score a été de 21,4% et la valeur prédictive négative (VPN) de 95,6%. Après addition de 2 biomarqueurs prédictifs (D dimères et microparticules), notre score élargi a eu une VPP de 26,3% et une VPN de 97,0%. Un score élargi ≥à la valeur seuil de 4 fixée grâce à une courbe ROC a été associé à un risque plus élevé de MTEV (HR=8,753, IC 95% [2,348-32,629]). En analyse multivariée et après ajustement par rapport aux facteurs de confusion le HR est resté élevé à 4,526, IC 95% [1,382-30,250]. Conclusion L’addition de biomarqueurs d’hypercoagulabilité aux paramètres cliniques et biologiques de routine du score de Khorana permet d’améliorer le pouvoir prédictif du risque de MTEV dans le cancer. Ceci permettra une meilleure stratification des patients selon le risque de MTEV dans un but de faire bénéficier les sujets à haut risque d’une thromboprophylaxie éventuelle.


Mots clefs: Cancer, Thrombose, D dimères, Microparticules, Score de Khorana