Télécharger Le mémoire :

Titre: La place de la vidéothoracoscopie chirurgicale dans le traitement du kyste hydatique du poumon chez l’enfant

Domaine: Médecine

Filière: Médecine

Option: Chirurgie Pédiatrique

Auteur: ADJERID Riad

Soutenu (e) le: 03/01/2017

Sous la direction de: KHELIFAOUI Ahmed, Professeur, Université d'Alger

Co-directeur:KOUDJETI Rachid, Professeur, Université d'Oran 1

Le président du jury : BOUBEKEUR Mohamed, Professeur, Université d'Oran 1

Examinateur1: SOUALILI Zineddine, Professeur, Université de Setif

Examinateur2: SAHBATOU Redouane, Professeur, Université Oran 1

Examinateur3: OUSLIM Rachid, Professeur, Université Oran 1

Examinateur4: KRALIL Bouabdellah, Professeur, Université d'Oran 1

Invité: /

Mention: Très honorable avec félicitations du jury et échange avec l’étranger

Résumé:

INTRODUCTION : L’approche vidéothoracoscopique du kyste hydatique du poumon chez l’enfant obéit aux règles de la chirurgie conventionnelle. Cette technique a été longtemps controversée à cause du risque de dissémination hydatique en per opératoire, de l’impossibilité d’exclusion pulmonaire chez l’enfant de moins de 8 ans et de la difficulté de fermeture des fistules broncho pleurales. Une revue de la littérature montre que seules quelques publications ont été rapportées en rapport avec l’enfant, concluant à la faisabilité de la technique pour les petits kystes uniquement. Le but de notre travail est d’établir la place de la vidéothoracoscopie dans le traitement de l’hydatidose pulmonaire chez l’enfant, quelle que soit la taille des kystes, et de démontrer la faisabilité et la fiabilité de la technique ainsi que ses bénéfices sur nos jeunes patients. MATERIEL ET METHODE : Il s’agit d’une étude prospective descriptive bi-centrique, réalisée aux HMRUO et HCA, sur une période allant d’avril 2013 à avril 2016 ayant colligé 30 vidéothoracoscopies traitants 39 kystes hydatiques du poumon chez l’enfant. Nous avons étudié les caractéristiques épidémiologiques des patients, les données cliniques et para cliniques, ainsi que les données per opératoires, et enfin, le suivi post opératoire. RESULTATS : L’âge moyen des patients était de 7,15 ± 3,14 ans (3 et demi- 14), le sexe ratio était de 1,55. La taille moyenne des kystes était de 7,55 ± 3,15 cm (3,5-17,7), dont 80 % supérieurs à 5cm et 23% supérieurs à 10cm. L’intubation était sélective, avec exclusion pulmonaire dans 93,34% de nos interventions. La durée opératoire moyenne était de 115,9 ± 50 minutes (80-300). Nous n’avons enregistré aucune conversion. Les suites opératoires étaient simples dans 26 interventions, compliquées d’un emphysème sous-cutané rapidement résolutif dans 4 interventions. La durée moyenne d’hospitalisation post opératoire de nos malades était de 3,13 ± 1 jour. Le suivi de nos patients ne retrouve aucune récidive, avec un recul moyen de 16,73 mois (6-36). CONCLUSIONS : La vidéothoracoscopie est une technique, faisable en toute sécurité ; elle a sa place dans le traitement chirurgical du kyste hydatique pulmonaire chez l’enfant. Nécessitant une exclusion pulmonaire pour les kystes de plus de 5 cm.


Mots clefs: Vidéothoracoscopie, enfant, poumon, kyste hydatique.